travailler un sujet comme le corps n'est pas une fin en soi.

L'histoire de la peinture nous a gratifiés de corps dans tous leurs états. Il a toujours été un élément d'inspiration d'une importance majeur, ce qui peut faire la différence, c'est le traitement qu'on lui réserve. C'est dans la technique que les choses font preuve de bouger. Le corps s'est transporté dans le temps sans subir les transformations que nos ambitions psychologiques elles, subissent.

Dans mon approche du corps, j'essaie de joindre l'esthétique de la technique et de l'action de peindre à l'utilité d'un choix